Partie I – Rapport initial à la Chambre des communes (18 décembre 2012) – Colombie-Britannique – Décisions sur les nouvelles limites

Décisions sur les nouvelles limites

Avant de publier sa proposition, la commission avait reçu du grand public diverses suggestions sur le redécoupage des circonscriptions de la province. Une fois rendue publique, la proposition a suscité un volume considérable d’observations, même après la dernière audience.

Les conseils reçus par la commission touchaient à divers sujets, notamment :

  • le maintien des limites actuelles dans la mesure du possible;
  • la division de quartiers;
  • la division de collectivités voisines;
  • la difficulté de traverser les cours d’eau;
  • la difficulté de conduire dans certaines conditions météorologiques;
  • l’importance des frontières des municipalités et des districts régionaux;
  • l’accessibilité du transport en commun;
  • la stricte application du quotient électoral;
  • l’importance des bassins versants;
  • la réalité de la vie sur la côte;
  • les différences socioéconomiques entre les circonscriptions;
  • les projets de construction résidentielle et la croissance démographique en découlant;
  • la reconnaissance des communautés d’intérêts.

Dans le présent rapport, la commission apporte des changements substantiels à la configuration des circonscriptions énoncée dans sa proposition, et renomme certaines circonscriptions si nécessaire. Les motifs de cette reconfiguration sont principalement les suivants :

  • reconnaître les communautés d’intérêts touchées par la proposition;
  • maintenir dans la mesure du possible les quartiers dans les limites actuelles;
  • respecter les frontières municipales;
  • reconnaître l’importance des bassins versants dans certaines circonscriptions;
  • reprendre dans une large mesure les limites des districts régionaux et des subdivisions de recensement;
  • accorder moins d’importance aux grands axes de transport;
  • tenir compte de la coexistence de collectivités urbaines et rurales.

En raison de la création des six nouvelles circonscriptions, la commission n’a pu préserver les limites originales que de trois circonscriptions : Vancouver-Est, Victoria et Okanagan—Shuswap (renommée North Okanagan—Shuswap). Des changements mineurs seulement ont été apportés à Skeena—Bulkley Valley, Prince George—Peace River, Cariboo—Prince George et Kamloops—Thompson—Cariboo.

Aux fins du redécoupage, la commission a divisé la province en quatre régions :

  • île de Vancouver;
  • vallée du bas Fraser;
  • intérieur;
  • Nord.

Les renseignements de base sur les nouvelles circonscriptions et une explication des changements, par région, se trouvent ci-dessous. Un tableau indiquant le nom, le nombre d’habitants et l’écart de toutes les circonscriptions de la province se trouve à l’annexe A.

Île de Vancouver

Circonscription Population Écart par rapport au
quotient électoral
(104 763)
Courtenay—Alberni 110 391 5,37 %
Cowichan—Malahat—Langford 99 160 –5,35 %
Nanaimo—Ladysmith 114 998 9,77 %
Saanich—Gulf Islands 104 285 –0,46 %
Saanich—Juan de Fuca 113 004 7,87 %
Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River 103 458 –1,25 %
Victoria 110 942 5,90 %

La proposition de la commission prévoyait la création d’une nouvelle circonscription sur l’île de Vancouver, où le nombre total de circonscriptions passerait de six à sept. La croissance démographique est concentrée dans le Sud, et la commission a créé la circonscription dans le secteur qui a connu la plus forte augmentation depuis le Recensement de 2001. L’ajout d’une circonscription a nécessité l’examen des six autres, mais des révisions auraient probablement dû y être apportées de toute façon.

Avant de procéder au redécoupage, la commission a dû se poser deux grandes questions. Premièrement, fallait-il considérer l’île de Vancouver isolément du reste de la province, ou dans le contexte global de la vallée du bas Fraser? Deuxièmement, le tronçon de la Transcanadienne dans la région de Malahat devait-il être vu comme une aide ou comme un obstacle à l’établissement d’une circonscription joignant la vallée de Cowichan au district régional de la Capitale? La commission savait que la modification des limites dans cette région serait controversée.

En raison des décisions prises par la commission précédente, la population des circonscriptions couvrant actuellement la Rive-Nord et la Sunshine Coast dépasse considérablement le quotient électoral. Sur examen de la distribution démographique de ces deux régions et du Nord de l’île de Vancouver, la commission avait décidé dans sa proposition de rattacher Powell River à la circonscription révisée d’Île de Vancouver-Nord. Cette décision prise, la commission a porté son attention à la redélimitation des autres circonscriptions de l’île.

Le rattachement de Powell River à Île de Vancouver-Nord a nécessité la révision de la limite sud de cette dernière circonscription. Dans la proposition, la ville de Courtenay était donc divisée entre Île de Vancouver-Nord et Nanaimo—Alberni. Un certain nombre d’intervenants se sont toutefois par la suite opposés à l’inclusion de Powell River et à la division de Courtenay. Il convient de faire remarquer que ces deux secteurs ont, par le passé, fait partie d’une même circonscription : une fois dans Comox—Powell River et une fois dans North Island—Powell River. Dans ces deux cas, la circonscription couvrait la totalité de la Sunshine Coast. La commission constate que BC Ferries assure un accès raisonnablement facile, par traversier, entre le Nord de l’île et le secteur de Powell River.

Plusieurs thèmes sont ressortis clairement des audiences publiques et des mémoires écrits. Divers présentateurs ont insisté sur les liens solides qui unissent le haut et le bas de la Sunshine Coast. Comme la population du bas de la Sunshine Coast est de 28 619 personnes selon le Recensement de 2011, la commission a jugé impossible son rattachement à Powell River. D’autres présentateurs ont quant à eux soutenu que le bas de la Sunshine Coast partageait des liens plus directs avec le Grand Vancouver. Bref, les opinions divergeaient sur cette région.

Après examen de toutes les observations, la commission a décidé de modifier la limite sud d’Île de Vancouver-Nord afin d’en exclure toute partie de la ville de Courtenay. Comox reste dans la circonscription, renommée Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River. Quant à la ville de Courtenay, elle se trouve maintenant en entier dans la circonscription de Courtenay—Alberni.

À l’étude des observations concernant les deux circonscriptions existantes du centre de l’île de Vancouver, c’est-à-dire Nanaimo—Alberni et Nanaimo—Cowichan, deux thèmes sont ressortis. Premièrement, les habitants de la vallée de Cowichan estiment fermement que le secteur du lac Cowichan devrait être rattaché à Duncan, et non à Nanaimo. Deuxièmement, les intervenants voulaient que la ville de Nanaimo se trouve dans une seule circonscription.

Comme suite aux interventions du grand public, la commission a apporté des révisions substantielles aux deux circonscriptions. L’ajout de la ville de Courtenay à la partie nord de la circonscription actuelle de Nanaimo—Alberni (renommée Courtenay—Alberni) a entraîné des changements dans la partie sud; par conséquent, Nanaimo dans son ensemble est rattachée à la circonscription révisée de Nanaimo—Ladysmith, laquelle comprend Lantzville.

À la suite de la proposition, des changements importants apportés à la circonscription existante de Nanaimo—Cowichan ont entraîné diverses modifications aux limites dans le sud de l’île. Le secteur du lac Cowichan et la majeure partie de la vallée de Cowichan font maintenant partie de la circonscription reconfigurée de Cowichan—Malahat—Langford. Dans sa proposition, la commission avait utilisé la Transcanadienne comme limite, ce qui divisait Langford entre deux circonscriptions. Maintenant, Langford demeure entière, à l’extrémité sud de la région de Malahat.

Un certain nombre de présentateurs ont affirmé que la Transcanadienne était dangereuse dans la région de Malahat, et que ce tronçon ne devrait pas servir à relier des parties d’une même circonscription. Beaucoup ont aussi fait valoir que la partie sud de l’île constituait une communauté d’intérêts distincte. D’autres ont dit que de nombreux habitants de la vallée de Cowichan travaillent à Victoria ou dans les environs et s’y rendent tous les jours. Il reste que le découpage en circonscriptions de l’île de Vancouver, qu’on le commence au nord ou au sud, nous ramène toujours à Malahat, vu la répartition inégale de la population de l’île.

En réponse à de nombreuses observations, la commission a reconsidéré les limites dans le secteur comprenant une partie majeure de la région de la capitale. La circonscription reconfigurée de Saanich—Juan de Fuca couvre maintenant la partie de Saanich où se trouve l’hôtel de ville, ainsi que, à l’ouest, les collectivités adjacentes d’Esquimalt, de View Royal, de Colwood, de Metchosin et de Sooke.

Plusieurs intervenants ont demandé que la ville de Victoria ne soit pas divisée et que, en particulier, Victoria West ne soit pas retirée de la circonscription de Victoria. La commission a accepté cette demande, et décidé de ne pas modifier les limites existantes de la circonscription de Victoria.

De légères modifications ont été nécessaires aux limites de Saanich—Gulf Islands eu égard au quotient électoral.

Vallée du bas Fraser

Circonscription Population Écart par rapport au
quotient électoral
(104 763)
Abbotsford 96 819 –7,58 %
Burnaby-Nord—Seymour 100 632 –3,94 %
Burnaby-Sud 105 037 0,26 %
Chilliwack—Hope 92 734 –11,48 %
Cloverdale—Langley 108 519 3,59 %
Coquitlam—Port Coquitlam 110 277 5,26 %
Delta 100 588 –3,99 %
Fleetwood—Port Kells 109 742 4,75 %
Fort Langley—Aldergrove 94 883 –9,43 %
Mission—Matsqui—Fraser Canyon 90 871 –13,26 %
New Westminster—Burnaby 108 652 3,71 %
North Vancouver 109 639 4,65 %
Pitt Meadows—Maple Ridge 94 111 –10,17 %
Port Moody—Coquitlam 108 326 3,40 %
Richmond-Ouest 93 863 –10,40 %
Surrey-Sud—White Rock 94 678 –9,63 %
Steveston—Richmond-Est 96 610 –7,78 %
Surrey-Centre 111 486 6,42 %
Surrey—Newton 105 183 0,40 %
Vancouver-Centre 102 480 –2,18 %
Vancouver-Est 110 097 5,09 %
Vancouver Granville 99 886 –4,66 %
Vancouver Kingsway 102 003 –2,63 %
Vancouver Quadra 102 416 –2,24 %
Vancouver-Sud 100 966 –3,62 %
West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country 112 875 7,74 %

Avec ses cinq nouvelles circonscriptions, la vallée du bas Fraser compte maintenant 26 circonscriptions, soit près des deux tiers de toutes celles de la province. Quand la commission a commencé ses délibérations, les deux circonscriptions de la Rive-Nord excédaient de beaucoup le quotient électoral. L’écart a encore augmenté parce que le quotient électoral, qui était de 108 548 d’après le Recensement de 2001, a baissé à 104 763. La commission a dû agir pour rapprocher ces circonscriptions du quotient actuel.

Afin de réduire le vaste écart de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, la commission proposait, comme on l’a vu ci-dessus, de rattacher la région de Powell River à la circonscription d’Île de Vancouver-Nord (maintenant appelée Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River). À la lumière des observations reçues, la commission a ajouté le secteur de Pemberton-Mount Currie à West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, vu leur communauté d’intérêts beaucoup plus grande. La limite est de cette circonscription suit maintenant généralement la frontière municipale entre West Vancouver et North Vancouver.

La commission devait aussi réduire considérablement la population de la circonscription actuelle de North Vancouver, composée de la quasi-totalité de la ville et du district de North Vancouver. Il est évident depuis le début que, d’un côté comme de l’autre de la baie Burrard, on ne souhaite clairement pas que soient combinées de quelque façon que ce soit les circonscriptions de North Vancouver et de Burnaby—Douglas. Pour beaucoup de présentateurs, le pont Ironworkers Memorial (Second Narrows) compliquerait plus qu’il ne faciliterait l’accès et les communications. La commission est sensible à ces préoccupations, mais estime en bout de ligne que ces deux secteurs doivent être regroupés dans une circonscription reconfigurée, Burnaby-Nord—Seymour. Dans les 40 dernières années, ces deux régions ont déjà été unies en une même circonscription. La commission a toutefois apporté une modification à sa proposition : dans le secteur Seymour, afin de suivre la rivière Seymour, elle déplace légèrement la limite à l’est du ruisseau Lynn.

Les autres circonscriptions de la région de Burnaby ont aussi été modifiées depuis la proposition. La circonscription proposée de Burnaby-Sud—Deer Lake, maintenant renommée Burnaby-Sud, a subi une légère révision. La commission a réuni toutes les parties de la ville de New Westminster dans la circonscription renommée de New Westminster—Burnaby, et y a également rattaché la portion sud de la ville de Burnaby contiguë à la circonscription de Burnaby-Sud.

Dans la proposition, le secteur Queensborough de New Westminster était incorporé à Richmond-Est. La commission a reçu un grand nombre d’objections à ce sujet. S’il est vrai que cette région géographique fait partie physiquement de l’île Lulu, les critères de l’évolution historique et de la communauté d’intérêts militent en faveur de la réintégration de Queensborough, avec New Westminster, dans la circonscription de New Westminster—Burnaby.

De même, dans sa proposition, la commission rattachait une partie de la ville de Port Coquitlam à la circonscription reconfigurée de Pitt Meadows—Maple Ridge. La division de Port Coquitlam entre trois circonscriptions n’a pas été bien accueillie. La commission a donc décidé de modifier sa proposition. Port Coquitlam restera maintenant entière, dans la circonscription reconfigurée de Coquitlam—Port Coquitlam, qui comprend aussi une partie de la ville de Coquitlam. Le reste de cette ville, joint aux municipalités de Port Moody, de Belcarra et d’Anmore, formera la circonscription révisée de Port Moody—Coquitlam.

En raison de la croissance démographique à Vancouver, la proposition de la commission prévoyait la création d’une nouvelle circonscription dans la métropole : Vancouver Granville. Légèrement modifiée, elle s’étend maintenant généralement de part et d’autre de la rue Granville, de la 4e Avenue au fleuve Fraser.

La création de cette nouvelle circonscription a entraîné le remaniement de presque toutes les circonscriptions existantes de Vancouver. Comme on l’a vu ci-dessus, Vancouver-Est, qui comprend toujours une partie du secteur historique de Mount Pleasant, retrouvera ses limites existantes. La limite est de la circonscription de Vancouver Quadra a été déplacée à l’ouest, comme prévu dans la proposition, inchangée. Par contre, les circonscriptions de Vancouver Kingsway, de Vancouver-Centre et de Vancouver-Sud sont modifiées par rapport à la proposition. La limite ouest de Vancouver Kingsway suit désormais la rue Main; la limite ouest de Vancouver-Sud est placée à la rue Cambie; et la limite de Vancouver-Centre dans le secteur South Granville est déplacée, vers le nord, de la 6e à la 4e Avenue. Dans l’ensemble, ces changements visent à faire coïncider les limites avec les grandes artères et, dans le cas de Vancouver-Sud, à refléter la communauté d’intérêts d’Oakridge, sur laquelle ont insisté des présentateurs.

Les circonscriptions dans lesquelles se trouvent Richmond et Delta ont aussi été reconfigurées par rapport à la proposition. La circonscription renommée Steveston—Richmond-Est ne comprend plus une partie de la municipalité de Delta, et la circonscription de Richmond-Ouest couvre maintenant la partie principalement urbaine de la ville de Richmond. La commission a aussi créé une nouvelle circonscription, Delta, qui englobe la totalité de la municipalité de Delta.

La proposition de la commission touchant Surrey et ses environs a été substantiellement révisée à la suite des observations – très utiles – du grand public. Il est en effet ressorti, à la lumière de ces remarques, que la commission avait accordé trop peu d’importance à l’évolution historique et aux communautés d’intérêts. Fait important, Surrey a connu la plus forte croissance démographique de la province. Par exemple, c’est la circonscription existante de Fleetwood—Port Kells qui est la plus éloignée du quotient électoral : son écart est de 52,85 %.

La commission conserve après tout le nom de Fleetwood—Port Kells pour la circonscription reconfigurée, eu égard à son origine historique. La nouvelle circonscription de Surrey-Centre incorpore une partie de Whalley et de la circonscription actuelle de Surrey-Nord; à son centre se trouvent le quartier des affaires et le nouvel hôtel de ville. La circonscription reconfigurée de Surrey—Newton comprend une partie importante du secteur de Newton; elle reprend une grande portion de la circonscription existante de Newton—Delta-Nord.

Dépassant légèrement la limite est de Surrey, la commission crée la circonscription reconfigurée de Cloverdale—Langley, qui comprend une partie des secteurs de Cloverdale et de Clayton, ainsi que la ville de Langley. Cette région est en pleine croissance démographique, et sa communauté d’intérêts se caractérise notamment par deux centres historiques. Une partie de la portion sud de Surrey, combinée aux secteurs de White Rock et de Crescent Beach, forme maintenant la circonscription reconfigurée de Surrey-Sud—White Rock.

La commission a établi une nouvelle circonscription appelée Fort Langley—Aldergrove, qui comprend la majeure partie du canton de Langley. S’y trouvent Fort Langley, Walnut Grove, Aldergrove et Brookswood. Une grande partie de cette région présente encore un caractère rural, mais elle commence à se densifier.

La circonscription actuelle d’Abbotsford a été sensiblement modifiée. Une partie du secteur est adjacent au fleuve Fraser est rattachée à une nouvelle circonscription, tandis que le gros de la portion urbaine de la circonscription existante reste dans Abbotsford. Cette circonscription reconfigurée s’étend aussi sur la région rurale à l’ouest de la circonscription remaniée de Chilliwack—Hope. La population d’Abbotsford a connu une croissance au-dessus de la moyenne; elle dépassait de près de 28 % le quotient électoral avant le redécoupage.

La commission a révisé de fond en comble sa proposition pour la circonscription de Chilliwack—Fraser Canyon : elle propose maintenant deux nouvelles circonscriptions, Mission—Matsqui—Fraser Canyon et Chilliwack—Hope. La nouvelle circonscription de Chilliwack—Hope conserve la limite ouest de l’actuelle Chilliwack—Fraser Canyon, et s’étend à l’est jusqu’aux environs de Hope. La majeure partie du secteur de Fraser Canyon qui se trouvait dans la circonscription existante passe dans la nouvelle circonscription de Mission—Matsqui—Fraser Canyon. Cette seconde circonscription chevauche le fleuve Fraser, mais la commission estime que le pont de Mission relie adéquatement les deux côtés.

La circonscription de Pitt Meadows—Maple Ridge a été reconfigurée par rapport à la proposition initiale, qui retranchait le secteur de Mission de la circonscription existante de Pitt Meadows—Maple Ridge—Mission. La nouvelle configuration joint la totalité de la ville de Pitt Meadows à la municipalité de district de Maple Ridge.

L'intérieur

Circonscription Population Écart par rapport au
quotient électoral
(104 763)
Central Okanagan—Similkameen—Nicola 104 398 –0,35 %
Kamloops—Thompson—Cariboo 118 618 13,23 %
Kelowna—Lake Country 110 051 5,05 %
Kootenay—Columbia 107 589 2,70 %
North Okanagan—Shuswap 121 062 15,56 %
Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest 112 508 7,39 %

La population des circonscriptions se trouvant entre la frontière de l’Alberta et le 49e parallèle, vers le nord jusqu’à Kamloops et la région de Shuswap, est de 675 826 personnes selon le Recensement de 2011. En définitive, la commission a déterminé qu’elle ne pouvait pas ajouter une nouvelle circonscription dans l’intérieur de la province.

Lorsqu’elle a rédigé sa proposition, la commission a dû décider comment reconfigurer la circonscription existante de Kootenay—Columbia, qui est de 16 % en deçà du quotient électoral. Elle a jugé que l’élargissement ne pouvait se faire qu’en direction ouest. C’est pourquoi elle a proposé initialement, au-delà du Salmo-Creston (le col de Kootenay), d’ajouter les collectivités de Nelson, Salmo, Fruitvale et Montrose.

Des présentateurs ont demandé à la commission de laisser Nelson, Castlegar et Trail dans une même circonscription. Cependant, cette combinaison impliquerait un dépassement excessif du quotient électoral. D’autres voulaient que Nakusp, Central Kootenay K, New Denver, la vallée de Slocan et Central Kootenay H ne soient pas séparés. La commission a aussi été avisée que sa proposition diviserait des collectivités adjacentes à Kaslo et à l’extrémité nord du lac Kootenay.

La commission a accepté plusieurs des suggestions présentées et a reconfiguré la circonscription de Kootenay—Columbia, qui comprend maintenant la majeure partie de la circonscription existante, plus la ville de Nelson et les secteurs adjacents. La commission a délimité une nouvelle circonscription, Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest; à l’est, on y trouve Trail, Castlegar, Fruitvale et Montrose; au centre, le secteur de Kootenay Boundary; et à l’ouest, Osoyoos, Oliver et Penticton.

De plus, la commission a délimité une nouvelle circonscription appelée Central Okanagan—Similkameen—Nicola, qui comprend Summerland, Keremeos, Princeton et leurs environs. Elle englobe aussi Peachland, West Kelowna et une partie de la ville de Kelowna au sud de l’avenue Harvey, adjacente au lac Okanagan. Dans sa partie nord, on y trouve Merritt, Logan Lake et leurs environs. Des présentateurs avaient demandé à la commission qu’elle rattache Summerland à la même circonscription que Penticton, mais cette option a été jugée irréalisable, puisque l’écart de la population par rapport au quotient électoral aurait été trop élevé.

En rattachant une partie de la ville de Kelowna à la nouvelle circonscription de Central Okanagan—Similkameen—Nicola, la commission a pu conserver les limites nord et est et une partie des limites ouest et sud de la circonscription actuelle de Kelowna—Lake Country.

En ce qui concerne la circonscription, renommée, de North Okanagan—Shuswap, la proposition de la commission répartissait les collectivités de Falkland, Chase et Sorrento et leurs environs dans d’autres circonscriptions. Au vu des observations reçues sur la communauté d’intérêts entre ces localités, la commission a décidé de revoir sa proposition et de ne pas les séparer. Les limites de la circonscription actuelle ne sont donc pas changées, mais le nouveau nom est conservé.

Dans sa proposition, la commission retranchait des parties de Cariboo, dont 100 Mile House et le secteur de Clinton, de la circonscription existante de Kamloops—Thompson—Cariboo. À la lumière des observations formulées, elle a décidé de rattacher ces localités à la circonscription reconfigurée de Kamloops—Thompson—Cariboo. Les limites de la circonscription existante restent donc dans l’ensemble inchangées, si ce n’est que le secteur de Valemount passe à Prince George—Peace River.

Le Nord

Circonscription Population Écart par rapport au
quotient électoral
(104 763)
Cariboo—Prince George 108 252 3,33 %
Prince George—Peace River 107 382 2,50 %
Skeena—Bulkley Valley 90 586 –13,53 %

La commission estimait d’emblée – et elle n’a pas changé d’avis – qu’il n’est pas nécessaire d’apporter de modifications majeures aux trois grandes circonscriptions du Nord de la Colombie-Britannique : Prince George—Peace River, Cariboo—Prince George et Skeena—Bulkley Valley. Seuls des changements mineurs y ont été apportés. Les deux circonscriptions de Prince George sont proches du quotient électoral, et la vaste étendue de Skeena—Bulkley Valley justifie d’accepter que la population y soit inférieure.

Dans la proposition, la commission avait rattaché le secteur de Valemount à la circonscription de Prince George—Peace River. Ce changement était motivé par la contiguïté de ce secteur avec d’autres collectivités le long de la route 16, et par la population relativement élevée de Kamloops—Thompson—Cariboo.

La commission a maintenant aussi apporté une modification modeste aux limites de Skeena—Bulkley Valley et de Cariboo—Prince George dans le secteur du parc Tweedsmuir. Ainsi, les collectivités de la vallée de la Bella Coola ne seront pas séparées, et le député de Cariboo—Prince George n’aura pas à emprunter la route, difficile, à l’ouest de la circonscription de Cariboo—Prince George.



Merci de noter que cette application ne fonctionne pas correctement dans Internet Explorer 8. Veuillez utiliser une version plus récente d'Internet Explorer ou un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome.