Partie II – Modifications au rapport initial (17 juin 2013) – Colombie-Britannique – Oppositions concernant les limites des circonscriptions

Oppositions concernant les limites des circonscriptions

Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River, Courtenay—Alberni et Nanaimo—Ladysmith

Quatre députés, soit l'honorable John Duncan (Île de Vancouver-Nord), M. James Lunney (Nanaimo—Alberni), M. John Weston (West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country) et M. Mark Strahl (Chilliwack—Fraser Canyon), ont présenté des oppositions distinctes mais complémentaires, comme l'a constaté le comité. Ce dernier a estimé que ces quatre oppositions étaient indissociables et devraient être considérées comme formant un tout.

MM. Duncan et Lunney ont exhorté la commission à ne pas séparer Comox et Courtenay, en raison de leur communauté d'intérêts et de leur spécificité. Ils ont prôné un découpage selon lequel la limite sud de la circonscription du Nord de l'île serait établie à proximité de la limite sud de Courtenay. De concert avec MM. Weston et Strahl, les deux députés ont affirmé que Powell River avait davantage sa place dans sa circonscription actuelle, West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country. M. Lunney a proposé de diviser Nanaimo en parties nord et sud. Des cartes ont été fournies pour illustrer ces propositions en détail. M. Lunney a fait remarquer qu'un député avait son bureau dans le nord de Nanaimo depuis des années.

D'après M. Strahl, les communautés de Whistler, de Pemberton, de la division C du district régional de Squamish-Lillooet (DRSL) et de Lillooet pourraient convenablement être regroupées dans la circonscription reconfigurée de Mission—Matsqui—Fraser Canyon. Nous reviendrons précisément sur cette question dans notre analyse au sujet de cette circonscription.

Voici ce que le comité a constaté au sujet de l'incidence des modifications proposées :

D'après l'analyse d'Élections Canada, cette proposition aurait le résultat net suivant : le quotient électoral de la circonscription d'Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River passerait de -1,25 % à 3,44 %, celui de la circonscription de Courtenay—Alberni, de 5,37 % à 2,45 %, celui de la circonscription de Nanaimo—Ladysmith, de 9,77 % à -10,59 %, celui de la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, de 7,74 % à 11,35 %, et celui de la circonscription de Mission—Matsqui—Fraser Canyon, de -13,26 % à 1,73 %. Ces écarts du quotient électoral de la province demeurent aisément dans les limites prévues à l'article 15 de la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales.

Comme nous l'avons mentionné dans notre rapport, nous ne pouvions pas examiner les circonscriptions de l'île de Vancouver sans tenir compte de la situation dans la vallée du bas Fraser, particulièrement dans les deux circonscriptions de la Rive-Nord. De plus, on nous a indiqué à l'audience publique de Squamish que Whistler, Pemberton et la division C du DRSL avaient des liens plus naturels avec la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country qu'avec n'importe quelle circonscription de la vallée du Fraser. Par ailleurs, les deux circonscriptions existantes de la Rive-Nord dépassent largement le quotient électoral.

Nous sommes conscients des nombreux intérêts que Comox et Courtenay ont en commun, mais des intervenants à l'audience publique nous ont vivement encouragés à ne pas séparer une partie de Courtenay de Comox Valley. Par conséquent, nous avons proposé dans notre rapport de laisser toute la ville de Courtenay avec Comox Valley, alors que Comox demeurerait dans la circonscription du Nord de l'île. En raison de leur population, les deux villes ne peuvent pas être réunies en entier dans une même circonscription. Selon nous, les limites municipales devraient rendre la division compréhensible pour les citoyens.

L'inclusion de Powell River dans Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River a été motivée en grande partie par des considérations numériques. La circonscription actuelle de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country dépasse largement le quotient électoral. Nous devions donc en réduire la superficie en modifiant ses limites, du côté de North Vancouver et du côté de Powell River. Il convient de noter que la modification du côté de North Vancouver a influencé les modifications que nous avons apportées aux circonscriptions actuelles de North Vancouver (qui sont aussi bien au-dessus du quotient) et de Burnaby—Douglas.

La commission était et est consciente des liens historiques entre Powell River et la région de la Sunshine Coast, ainsi que du fait que la région de Powell River a souvent fait partie du territoire constituant la circonscription de West Vancouver— Sunshine Coast—Sea to Sky Country. Nous savons très bien que la modification d'une circonscription existante n'est jamais sans conséquence.

L'accessibilité est un facteur important. Que Powell River fasse partie de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country ou d'Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River, il faut emprunter un traversier pour s'y rendre. D'une certaine façon, il est peut-être plus facile de se déplacer entre Powell River et Little River (Comox), car il ne faut prendre qu'un seul traversier, alors qu'il faudrait en prendre deux entre Powell River et West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country. La décision d'inclure Powell River dans la circonscription d'Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River ne devrait aucunement réduire l'accès du député aux habitants de sa circonscription et vice-versa, au contraire.

Compte tenu de ce qui précède et du problème bien réel que représente la forte population de la circonscription actuelle de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, nous concluons que nous ne pouvons pas donner suite aux oppositions concernant la circonscription d'Île de Vancouver-Nord—Comox—Powell River. Il convient de joindre Powell River à cette circonscription, et cette décision devrait être maintenue.

Dans son opposition, M. Lunney a suggéré de diviser Nanaimo de façon à transférer une partie de son secteur nord-ouest de Nanaimo—Ladysmith à Courtenay—Alberni. Tout d'abord, nous ferons remarquer que la circonscription reconfigurée de Courtenay—Alberni est déjà vaste. Ensuite, à plusieurs audiences publiques, des intervenants se sont dits favorables à l'idée d'éviter dans la mesure du possible de diviser les villes et les municipalités. Dans notre rapport, nous proposons de placer toute la ville de Nanaimo dans la circonscription reconfigurée de Nanaimo—Ladysmith. Nous croyons que la municipalité de district de Lantzville est naturellement liée à Nanaimo. Enfin, comme nous venons de le mentionner, nous n'avons pas retenu la suggestion de réintégrer Powell River à West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country. Toutes ces circonstances militent contre la modification des limites de Nanaimo—Ladysmith dans le sens suggéré par M. Lunney. Nous sommes d'avis que cette circonscription devrait demeurer telle qu'elle est décrite dans notre rapport.

Mission—Matsqui—Fraser Canyon

M. Strahl, de concert avec M. Weston, a suggéré de réunir Whistler, Pemberton et la division C du DRSL, en tant que communauté d'intérêts, dans la nouvelle circonscription de Mission—Matsqui—Fraser Canyon. À l'heure actuelle, Whistler fait partie de la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country, tandis que Pemberton et la division C du DRSL font partie de Chilliwack—Fraser Canyon. Dans notre rapport, nous avons regroupé ces trois régions dans la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country.

Lors des audiences publiques, des intervenants ont fortement insisté pour que nous réunissions ces trois régions dans West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country. Après examen, nous avons conclu que les modifications recommandées faciliteraient l'accès des habitants de Pemberton et de la division C du DRSL à leur député. À l'audience publique de Squamish, on nous a dit – et nous en avons convenu – que l'accès pouvait actuellement être peu commode, en raison de la distance.

Nous sommes d'accord avec MM. Weston et Strahl pour dire que ces trois territoires municipaux devraient être regroupés dans une seule circonscription. Nous avons pris note de leurs commentaires conjoints à ce sujet, mais nous estimons qu'il est plus naturel de rattacher Whistler, Pemberton et la division C du DRSL à la circonscription de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country. Même si Pemberton et la division C du DRSL font que la population de la circonscription dépasse légèrement le quotient électoral, nous sommes convaincus que les voies de communication existantes justifient fortement notre décision. Nous ne pouvons donc pas adopter la modification suggérée par MM. Strahl et Weston. Les limites remaniées qui sont décrites dans notre rapport pour West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country et Mission—Matsqui—Fraser Canyon seront maintenues.

Burnaby-Nord—Seymour et les régions de New Westminster, de Burnaby, de Port Moody, de Port Coquitlam et de Coquitlam

M. Kennedy Stewart (député de Burnaby—Douglas), M. Peter Julian (député de Burnaby—New Westminster) et M. Fin Donnelly (député de New Westminster—Coquitlam) se sont opposés au remaniement des circonscriptions dans ces régions. Avec l'appui de Mme Libby Davies (députée de Vancouver-Est), ils ont présenté une proposition prévoyant d'importantes modifications, de la circonscription de Burnaby—Douglas jusqu'à la circonscription proposée de Coquitlam—Port Coquitlam.

On a attiré notre attention sur le manque flagrant d'appui de la population à l'égard de la fusion d'une partie de Burnaby—Douglas avec la partie est de North Vancouver. MM. Julian et Donnelly ont affirmé que le remaniement de la circonscription de Burnaby—New Westminster préserverait la communauté d'intérêts entre Burnaby-Sud et une partie du secteur ouest de New Westminster. L'honorable James Moore (député de Port Moody—Westwood—Port Coquitlam) a semblé plus favorable aux propositions de la commission qu'à celles de MM. Stewart, Julian et Donnelly. Même si le comité ne pouvait pas appuyer toutes les propositions des députés, il a exhorté la commission à réexaminer la circonscription reconfigurée de Burnaby-Nord—Seymour pour trouver une meilleure solution, si possible.

La commission a dû examiner les régions de Burnaby, de New Westminster et de Coquitlam de pair avec les circonscriptions voisines de la Rive-Nord et celles au sud de la rivière Pitt. Après avoir formulé nos propositions initiales et tenu les audiences publiques, nous avons réexaminé en profondeur les limites des circonscriptions dans ces régions.

Par exemple, dans notre proposition initiale, nous avions divisé Port Coquitlam entre trois circonscriptions remaniées. Plusieurs intervenants aux audiences publiques ont exprimé de vives préoccupations à ce sujet, de sorte que nous avons rectifié la situation dans notre rapport. Le découpage proposé dans notre rapport a laissé Pitt Meadows—Maple Ridge en deçà du quotient électoral, mais nous avons pu éviter qu'une circonscription chevauche la rivière Pitt, comme c'était le cas dans notre proposition initiale. De plus, à la suite des audiences publiques, nous avons accédé aux demandes éloquentes de réintégrer la région de Queensborough, avec New Westminster, dans la circonscription reconfigurée de New Westminster—Burnaby. Enfin, selon notre nouveau tracé, la ville de New Westminster n'était plus divisée entre différentes circonscriptions.

La commission n'est pas insensible au mécontentement d'un certain nombre de députés et de citoyens concernant l'intégration de certaines parties des circonscriptions de North Vancouver et de Burnaby—Douglas à une nouvelle circonscription. Nous prenons aussi note du commentaire du comité selon lequel des raisons convaincantes s'opposent à une circonscription chevauchant la baie Burrard. Toutefois, il incombe à la commission d'envisager globalement cette région par rapport à plusieurs régions voisines. Nous ne saurions faire abstraction des chiffres de la population largement supérieurs au quotient électoral dans les circonscriptions actuelles de West Vancouver—Sunshine Coast—Sea to Sky Country et de North Vancouver.

De plus, il existe entre les deux parties de la circonscription reconfigurée de Burnaby-Nord—Seymour une certaine communauté d'intérêts, parce qu'elles donnent toutes deux sur la baie Burrard, un secteur d'activité portuaire. Même si les deux parties sont situées de part et d'autre d'un plan d'eau, l'accessibilité n'est pas aussi problématique que dans plusieurs circonscriptions de l'intérieur, notamment dans les régions du nord et du centre de la province.

Finalement, tout ce que nous avons à dire au sujet de cette circonscription reconfigurée est que nous, les commissaires, avons longuement réfléchi au découpage de cette région, étant tenus d'établir les meilleures limites possible dans toute la province. Nous avons écouté avec ouverture et compréhension les oppositions convaincantes de plusieurs intervenants, mais au final, nous avons été incapables d'en arriver à une meilleure solution. Le découpage de cette circonscription a certainement été l'un de nos plus grands défis. Après réflexion, nous ne pouvons pas donner suite aux oppositions présentées ni aux préoccupations exprimées par le comité, de sorte que les limites demeureront telles que décrites dans notre rapport.

Steveston—Richmond-Est et Richmond-Ouest

L'honorable Kerry-Lynne D. Findlay (députée de Delta—Richmond-Est) s'est opposée aux limites séparant les circonscriptions reconfigurées de Steveston—Richmond-Est et de Richmond-Ouest. Quant à l'honorable Alice Wong (députée de Richmond), elle était d'accord avec la limite séparant les circonscriptions au sud. Mentionnons qu'en réponse aux commentaires recueillis lors des audiences publiques, la commission avait déplacé cette limite du chemin Francis à la route Steveston. Après avoir étudié l'opposition de Mme Findlay, nous croyons que les changements modestes que nous avons apportés dans cette région sont préférables à ceux qu'elle propose. Nous estimons que les limites proposées dans notre rapport tiennent adéquatement compte des zones urbaines et non urbaines de cette entité géographique. Notre tracé devrait également minimiser la confusion chez les électeurs concernant les limites de leur circonscription respective. Nous traiterons plus loin de certaines oppositions au nom de la circonscription reconfigurée de Richmond-Ouest.

Cloverdale—Langley et Fort Langley—Aldergrove

M. Mark Warawa (député de Langley) s'est opposé à la séparation du canton de Langley de la ville du même nom. Au cas où la commission n'accéderait pas à sa première opposition, il s'est également opposé à l'inclusion d'une partie de la région de Willoughby dans la circonscription reconfigurée de Cloverdale—Langley. La commission a rattaché la ville de Langley à la circonscription reconfigurée de Cloverdale—Langley, qui comprend les secteurs Cloverdale et Clayton de Surrey. Nous sommes conscients d'avoir franchi les limites de Surrey pour la circonscription proposée de Cloverdale—Langley afin d'inclure la ville de Langley et les parties du canton de Langley situées au nord de la ville et à l'ouest de la 208e Rue. À notre avis, il n'est pas possible de réunir la ville et le canton dans une même circonscription, si nous souhaitons respecter le quotient électoral et bien délimiter les circonscriptions voisines. Toutefois, nous avons réexaminé la limite qui, dans notre rapport, sépare les circonscriptions reconfigurées de Cloverdale—Langley et de Fort Langley—Aldergrove. Comme la modification de cette limite permettrait de mieux équilibrer leur population, nous avons décidé de la tracer le long de la 200e Rue. Il n'est pas possible de repousser cette limite vers l'ouest jusqu'à la limite municipale de Surrey à la 196e Rue, en raison du quotient électoral. Néanmoins, une plus grande partie du canton de Langley fera désormais partie de la circonscription de Fort Langley—Aldergrove. Nous traiterons plus loin des oppositions aux noms des circonscriptions de cette région.

Central Okanagan—Similkameen—Nicola

M. Dan Albas (député d'Okanagan—Coquihalla) s'est opposé aux limites des circonscriptions proposées de Kelowna—Lake Country, Central Okanagan— Similkameen—Nicola, Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest et Kootenay—Columbia. Essentiellement, il affirme que la commission a créé dans ces régions des circonscriptions urbaines dont la population est plus faible que celle des circonscriptions rurales d'une plus grande superficie.

Nous sommes conscients de cette situation et nous convenons avec le comité que ce commentaire est fondé. Toutefois, nous devions composer avec plusieurs difficultés dans les régions délimitées par la circonscription de Kamloops—Thompson—Cariboo, la frontière américaine et celle de l'Alberta. Les chiffres de la population ne permettaient pas de créer une nouvelle circonscription, mais exigeraient un ajustement à la hausse ou à la baisse dans certains cas (Kelowna—Lake Country et Kootenay—Columbia sont d'excellents exemples, à chaque extrémité du spectre).

La commission s'est efforcée de concilier judicieusement l'objectif de préserver les communautés d'intérêts avec celui de respecter le quotient électoral. Au fil du temps, les régions urbaines semblent avoir connu une croissance beaucoup plus importante que les régions rurales, et cette tendance se poursuivra sans doute. Pour prendre nos décisions, nous avons dû considérer dans son ensemble cette vaste région de l'intérieur de la province, et nous estimons que notre tracé est réaliste. Au Canada, il semble que les circonscriptions rurales faiblement peuplées obtiennent souvent une influence plus importante que leur poids démographique. Nos décisions auront peut-être atténué cette présumée disproportion.

Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest et Kootenay—Columbia

M. Alex Atamanenko (député de Colombie-Britannique—Southern Interior) s'est opposé aux limites proposées pour la circonscription d'Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest. Il a proposé de maintenir les limites actuelles de sa circonscription. Il affirme que les régions de Nelson, Trail et Castlegar devraient faire partie de la même circonscription, comme à l'heure actuelle, tout comme Penticton et Summerland. Pour sa part, M. David Wilks (député de Kootenay—Columbia) affirme que les régions entourant Nakusp et New Denver devraient être transférées de la circonscription reconfigurée d'Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest à celle de Kootenay—Columbia. Il a également suggéré de modifier Kootenay—Columbia pour y inclure Fauquier et Needles. Il avance que ces modifications faciliteraient les rencontres entre le député et les habitants de sa circonscription. Par exemple, le député de Kootenay—Columbia pourrait facilement se rendre à Nakusp et à New Denver en se rendant de Revelstoke à Kaslo par la route 23.

Comme le comité l'a mentionné dans son rapport, la commission qui révise les limites des circonscriptions de la Colombie-Britannique doit composer avec des difficultés géographiques. Cette région particulière de l'intérieur méridional, qui comprend les circonscriptions actuelles de Colombie-Britannique—Southern Interior et de Kootenay—Columbia, pose des défis de taille sur le plan du redécoupage. La croissance importante dans la région de l'Okanagan a également des répercussions sur la révision des limites.

La commission sait que les déplacements sont difficiles par le col de Kootenay et les autres routes de montagne dans cette région, surtout en hiver. Nous avons longuement réfléchi aux observations présentées lors des audiences publiques et avons examiné en personne une grande partie du relief de cette région. Les chiffres de la population des circonscriptions actuelles de l'Okanagan, qui sont largement supérieurs au quotient électoral, étaient un facteur à ne pas négliger. Parallèlement, nous constatons que la circonscription actuelle de Kootenay—Columbia a une population considérablement inférieure au quotient électoral. Nous ne sommes pas indifférents aux problèmes de communautés d'intérêts dans les circonscriptions reconfigurées d'Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest et de Kootenay—Columbia. Cependant, le juste équilibre de la population dans cette région, et dans l'intérieur méridional en général, était un facteur prépondérant lors du découpage des nouvelles circonscriptions. La modification des limites dans cette région peut avoir des répercussions sur une série de circonscriptions.

Ainsi, la seule modification que nous considérons comme faisable dans cette région est de transférer la région d'Edgewood de la circonscription d'Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest à celle de North Okanagan—Shuswap; il devrait être plus facile d'accéder à cette région par la ville de Vernon. À notre avis, nous ne pouvons en faire plus pour donner suite aux oppositions ou suggestions concernant le remaniement d'Okanagan-Sud—Kootenay-Ouest et de Kootenay—Columbia.



Merci de noter que cette application ne fonctionne pas correctement dans Internet Explorer 8. Veuillez utiliser une version plus récente d'Internet Explorer ou un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome.