Partie II – Modifications au rapport initial (10 avril 2013) – Nouveau-Brunswick – Oppositions

1. Transfert proposé des villages de Meductic et de Canterbury dans la circonscription de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest

Dans sa proposition pour le Nouveau-Brunswick publiée en juin 2012, la commission a suggéré de transférer une partie du secteur ouest de la circonscription de Fredericton dans la circonscription de Tobique—Mactaquac. À la suite des audiences publiques et des délibérations subséquentes, la commission a décidé de ne pas modifier la limite en question. Toutefois, consciente qu'elle a pour mandat d'assurer la parité relative des électeurs, la commission a décidé qu'il valait mieux modifier les limites de façon à inclure les collectivités des paroisses de North Lake et de Canterbury (voir les pages 20 et 29) dans la circonscription de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest.

Après avoir étudié les oppositions contenues dans le rapport du comité, la commission a jugé raisonnable de ne pas modifier les limites de ces collectivités, de façon à ce que les paroisses de North Lake et de Canterbury et les villages de Canterbury et de Meductic demeurent dans la circonscription de Tobique—Mactaquac. L'écart par rapport au quotient électoral sera donc de -11,87 % pour la circonscription de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, ce qui est raisonnable. Celui de la circonscription de Tobique—Mactaquac sera de -5,9 %, ce qui est également très raisonnable. Les arguments avancés concernant la communauté d'intérêts et l'évolution historique sont persuasifs, et la commission est d'accord avec le comité sur cette question.

2. Transfert proposé d'une zone de Moncton située au nord de l'autoroute no 2 dans la circonscription de Beauséjour

Dans sa proposition, la commission a modifié les limites de la circonscription de Beauséjour afin d'y inclure toute la ville de Dieppe. Pendant les audiences, la commission a entendu diverses oppositions convaincantes et raisonnables à l'idée d'attribuer les villes de Moncton et de Dieppe à des circonscriptions différentes. Ainsi, dans son rapport, la commission a apporté quelques modifications aux limites actuelles de ce secteur, mais les a somme toutes maintenues. Dans le but d'améliorer la parité des électeurs, la commission a modifié les limites de la circonscription de Moncton—Riverview—Dieppe afin d'inclure dans la circonscription de Beauséjour une zone de la ville de Moncton située au nord de l'autoroute no 2.

M. Goguen, député de Moncton—Riverview—Dieppe, appuyé par l'autre député de la région et le député d'Acadie—Bathurst, s'est opposé à cette modification. Le comité a soutenu l'opposition et rédigé son rapport en conséquence. Il recommande donc « que les localités de Moncton situées au nord de l'autoroute 2 (l'autoroute Transcadienne [sic]) soient rattachées à la circonscription de Moncton—Riverview—Dieppe. »

Les arguments avancés en faveur de cette modification sont raisonnables. La zone touchée se trouve à l'intérieur des limites municipales de Moncton. La communauté d'intérêts qui l'unit au reste de la ville est évidente. De plus, la modification entraînerait des écarts au quotient électoral de +19.1 % pour Moncton—Riverview—Dieppe et de +7 % pour Beauséjour, ce qui respecte largement l'écart de 25 % permis par la Loi. La minorité francophone de Moncton—Riverview—Dieppe passerait de 28,2 % à 28,95 %. Ainsi, cette partie de la limite actuelle de Moncton—Riverview—Dieppe demeurera inchangée et inclura les collectivités situées au nord de l'autoroute no 2.

3. Changement de nom proposé pour la circonscription de Tobique—Mactaquac

Dans sa proposition, la commission a proposé de transférer une partie du secteur est de la circonscription de Fredericton situé le long de la rivière Saint-Jean dans la circonscription de Tobique—Mactaquac. De ce fait, elle a jugé qu'il serait préférable de changer le nom de la circonscription pour Tobique—La vallée de la rivière Saint-Jean, puisque sa limite serait repoussée à l'est et en aval de la rivière.

Cependant, à la suite des audiences publiques et des délibérations subséquentes, la commission a décidé de ne pas modifier la limite en question. Il n'est donc plus nécessaire de changer le nom de la circonscription et d'y supprimer la mention de Mactaquac. La commission a décidé de conserver le nom actuel de Tobique—Mactaquac.

4. Nom actuel de la circonscription de Miramichi

Dans son rapport, la commission a modifié les limites de la circonscription de Miramichi afin d'y inclure les villages de Minto et de Chipman (voir la page 15). Ce changement a été effectué afin d'améliorer la parité des électeurs, tel que l'exige la Loi qui régit les travaux de la commission. Les députés ne se sont pas opposés à ce changement. Toutefois, il a été recommandé que le nom de la circonscription soit changé afin de mieux refléter la nouvelle configuration géographique, c'est-à-dire en faisant référence au nouveau secteur de la circonscription entourant le Grand Lac. Par conséquent, la commission a décidé d'adopter le nouveau nom de Miramichi—Grand Lac recommandé par le comité.



Merci de noter que cette application ne fonctionne pas correctement dans Internet Explorer 8. Veuillez utiliser une version plus récente d'Internet Explorer ou un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome.